La cave à vin idéale : la température, l’humidité, l’obscurité

Une bonne cave pour un bon vin !

Humidité

La cave à vin idéale : la température, l’humidité, l’obscurité

Afin d’optimiser la conservation de ses bouteilles de vin, il est conseillé d’investir dans une cave à vin. Celle-ci doit respecter toutes les normes pour ne pas détériorer la qualité de ses vins. La température, l’humidité et l’obscurité sont des éléments importants à prendre en compte.

Concrètement, quelle est la température idéale d’une cave à vin ?  

Le vieillissement du vin en bouteille est un processus long qui va déterminer sa qualité avec le temps. Il est donc impossible de sauter cette étape. Bien évidemment, la température d’une cave à vin ne doit pas être trop basse ni trop élevée. L’idéal serait de l’ajuster en fonction de la saison.

Plus concrètement, une température inférieure à 18 °C en été n’est pas nuisible aux vins. Bien sûr, la montée de la température doit être progressive pour éviter les chocs thermiques. Cela permettra aux vins d’évoluer lentement tout en conservant leur authenticité (les arômes notamment). Au-delà de 18 °C, la qualité des vins conservés risque d’être détériorée.

Il existe une autre solution pour assurer la conservation de ses vins dans une cave dédiée à cet effet. Elle consiste à régler la température à 12 °C. En revanche, le temps de conservation du vin sera plus long. Il faudra donc patienter plus longtemps (plusieurs mois, voire des années) avant de déguster ses vins préférés.

Qu’en est-il du taux d’humidité de sa cave à vin ?

La température n’est pas le seul paramètre pouvant influencer sur la qualité de ses vins. Il y a aussi l’humidité (exprimée en pourcentage). Il serait trop risqué de conserver ses bouteilles de vin dans une cave à vin trop sèche ou trop humide. Idéalement, le taux d’humidité devrait être supérieur à 70 %.

Bien entendu, il existe différents types d’instruments de mesure pour connaître le taux d’humidité de sa cave à vin. Parmi eux figurent notamment l’hygromètre et l’humidimètre. Il est possible d’en trouver sur le site https://humidimetre.net/. En utilisant l’un de ces appareils, l’ajustement du taux d’humidité de sa cave à vin sera plus facile à effectuer.

En clair, l’humidité est indispensable à la conservation de ses bouteilles de vin. Si elle est trop faible, les bouchons risquent de sécher plus rapidement. Résultat : l’évaporation du vin est inévitable, surtout si la température ambiante est trop importante. Afin d’y remédier, il est conseillé d’arroser régulièrement le sol de la cave. Le seul bémol, c’est que cela peut détériorer les étiquettes collées sur les bouteilles.

L’obscurité : un autre élément important à prendre en compte  

Il ne suffit pas d’ajuster la température de sa cave à vin pour assurer la conservation de ses vins. Comme il a été déjà mentionné, l’humidité joue un rôle déterminant dans le processus de vieillissement de chaque bouteille de vin. Mais la lumière est aussi nuisible à l’évolution de cette boisson. La cave à vin idéale devra donc s’installer dans un endroit sombre.

L’obscurité protège les vins conservés dans une cave à vin des rayons ultraviolets du soleil. S’ils sont exposés à la lumière, les dégâts seront irrémédiables. Plus concrètement, il y aura une détérioration du goût (une déviance aromatique rédhibitoire). Il convient de souligner que les bouteilles fabriquées à partir de verre blanc sont les plus sensibles aux rayons ultraviolets.